Catégories
Mon projet d'écrire

Le héros, protagoniste indispensable


Aujourd’hui je vous propose de comprendre vos héros. Nous allons ainsi analyser de quoi sont fait les plus grands héros de fiction, puis nous essayerons de comprendre comment donner vie à l’un d’eux. 

Pour commencer nous allons choisir un personnage exemple qui nous accompagnera tout au long de l’article, afin de nous aider à comprendre toutes les subtilités du héros littéraire de fiction. Notre accompagnateur sera Harry Potter, héros des oeuvres éponymes de J.K. Rowling. Je l’ai choisis car il est connu, même si ce n’est que de part les adaptations cinématographiques, ainsi chacun pourra comprendre l’exemple.
Le protagoniste est très souvent un héros. Ainsi le lecteur suit l’aventure et la résolution du problème depuis le commencement jusqu’à sa victoire.

C’est un personnage que l’on dit mémorable. On se souvient de lui, il marque les esprits. Si je vous dis “petit sorcier britannique à lunettes” vous me répondrez “Harry Potter”. On se souvient de lui. Il y a plusieurs raisons à cela : il est attachant et, au début de l’œuvre, en difficulté. On éprouve de la sympathie pour lui. Mais il est aussi drôle, talentueux sur un balai, puissant dans sa pratique de la magie, vit une histoire d’amour, etc. Tous ces détails, et d’autres, font de lui un personnage mémorable.

Le héros a aussi souvent plusieurs facettes, presque plusieurs personnalités qui se fondent et se confondent. Ce sont ces facettes qui font que le lecteur peut s’identifier au héros qu’il admire et parfois qu’il envie. Cela le rend plus humain aussi. Ce sont ces différentes facettes qui correspondent à des états ou des émotions qui poussent le héros à faire des erreurs mais également à les réparer. Ainsi on retrouve souvent la facette du guerrier, celle de l’amoureux ou du sensible, celle du bon et généreux, le compatissant, le valeureux et téméraire … On peut ainsi lui donner autant de traits de caractère et d’états émotionnels que notre imagination nous le permet. Donc avec notre ami Harry on constate très vite sa personnalité généreuse avec Ron dans le livre 1. Dans le train il lui propose de lui payer des bonbons alors que lui-même n’en a jamais eu droit . Puis on peut voir son courage lorsqu’il affronte Voldemort plusieurs fois. Cela rejoint d’ailleurs son côté guerrier qui se développe beaucoup dans les derniers livres. C’est donc un personnage plus humain et on peut se reconnaître en lui, ou reconnaître ce qu’on admire chez un idéal.

Le héros défend ses valeurs morales et ses principes peu importe le danger de la situation. Ainsi si la situation semble désespérée il se lancera tout de même dans l’aventure peu importe les conséquences pour lui. Ce sens du sacrifice est amplifié par certains auteurs qui font réussir l’entreprise du héros mais le tue tout de même. Ainsi le héros garde une place particulière dans l’esprit du lecteur : il devient un martyr. On remarque ce sens du sacrifice personnel pour une bonne cause dans le livre 5 de Harry Potter. En effet, alors que Voldemort fait croire à Harry que son parrain Sirius est retenu prisonnier et torturé, Harry n’hésite pas pour le sauver. Ce comportement est héroïque mais il est aussi irréfléchi. C’est Voldemort qui a mis cela en scène. Alors que Harry et ses amis sont en difficulté c’est Sirius qui vient à leur secours et il meurt suite à cela. Cette situation montre la détermination du héros à sauver ses proches coute que coute, mais cela montre aussi sa crédulité et son erreur qui en découle. Cela rend son acte très lourd de conséquence, mais cela le fait aussi évoluer.

Enfin, le personnage du héros fait également face à son destin. Lorsqu’il a quelque chose à faire, il n’hésite pas. Il n’est pas lâche. Il préférera y laisser la vie ou son honneur, mais il ne fuira pas devant sa destiné. Il sait que souvent des gens dépendent de lui, et il se battra pour eux. C’est aussi un trait que l’on retrouve chez Harry. Lors de la bataille finale au château, Harry décide d’aller dans la Forêt Interdite afin de mettre fin à la guerre et aux morts qui en découle. En effet, en laissant Voldemort le tuer il garde une longueur d’avance sur son adversaire qui se pense, par cette dernière étape invincible. Plus que de simplement tuer l’horcruxe en lui, il réfléchie à la meilleure façon de donner du répit à ses alliés. Harry est protégé par les esprits de ses proches disparus grâce à la pierre de résurrection. C’est pourquoi il ne meurt pas. Le sens du sacrifice reste cependant le même : la noblesse d’âme nécessaire pour se sacrifier est propre au héros.

Le personnage du héros s’articule autour de ces différents éléments, et si vous souhaitez créer un héros crédible, il vous faudra donner au votre plusieurs de ces caractéristiques. Il peut être bénéfique de lui attribuer toutes ces éléments positifs afin qu’il soit le parfait représentant de ce genre. Je vous conseille également d’écrire un contexte, un passé à votre personnage car si cela n’est pas pertinent pour votre histoire, cela vous aidera à construire un personnage plus cohérent et plus appréciable aux yeux du lecteur. Mon dernier conseil dans la création de votre protagoniste est de lire : rien ne vous aidera plus que d’analyser d’autres héros comme nous venons de le faire avec Harry Potter. C’est une aide précieuse que de pouvoir comprendre les différents personnages, de faire des rapprochements et des recoupements. Votre écriture n’en sera que plus fluide mais également plus riche.

Si vous êtes lecteur, j’espère que ces descriptions vous aideront à mieux comprendre vos héros favoris ou à mieux cerner ceux que vous découvrez. 

À présent vous savez comprendre et même façonner un héros. Je vous propose de découvrir comment, grâce à une fiche personnage, vous pouvez dresser un portrait d’un personnage. Pour cela, je vous propose le portrait d’Harry Potter, notre exemple du jour. Voici donc sa fiche complète ! 

Vous pouvez également avoir une fiche vierge afin de créer ou analyser des personnages vous-même.

Merci pour votre temps, j’espère que cet article vous aura plu !

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une belle semaine, et je vous attend vendredi prochain ! Prenez soin de vous, soyez patients, soyez prudents, et si vous vous ennuyez ; écrivez, lisez, rêver à ce que vous aimeriez … C’est ce que je ferais moi en attendant de vous retrouver.

À bientôt !